Twitter

Abonnez-vous au blog par e-mail

Abonnez-vous au blog par e-mail. Entrez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir des notifications des nouveaux billets par e-mail.

Information et soutien allaitement ICI

Creative Commons License
Papallaitants - Breatsfeeding Dads by Pascal Ghazi is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.
Based on a work at http://papallaitants.fr

Allaitement Maternel, à quel sein se vouer ?

 

Rassurer les parents après l’accouchement.

lactancia_002

A la sortie de maternité, les parents viennent chercher le nécessaire à la pharmacie pour leur famille nouvellement élargie. Ce dont la mère a besoin pour se soigner, ce dont les parents auront besoin pour soigner bébé. Tout y passe : les mamelons souvent crevassés, le bébé à changer, tétines, biberons, lait artificiel au cas où, vitamine K, vitamine D, produits pour le soin du cordon, compresses, parfois couches. Des heures à rassembler toute la liste des courses.

C’est aussi une façon de se rassurer, que tout est fait pour que la paix règne dans le foyer, une fièvre acheteuse quasi pathologique attisée par les « boites roses », le couponnage et le harcèlement marketing.

Une pharmacie « amie des bébés » cherche à accompagner cette nouvelle famille. Rassurer les parents sur l’essentiel : bébé est en bonne santé, la maman aussi. C’est le moment de remettre la brochure de l’INPES « Le guide de l’allaitement maternel – brochure », la revue Hot Milk Magazine, de parler peau à peau, de portage physiologique.

Notre pratique d’un discours positif de soutien est encouragée par les mères qui en bénéficient. C’est ainsi que les sages-femmes de notre secteur géographique recommandent à leurs patientes de faire appel aux services de notre pharmacie. Tout est fait pour que la nouvelle maman prenne confiance en elle, confiance dans les capacités de bébé, et confiance dans sa capacité d’allaiter.

Une mère nous a contactés téléphoniquement ces dernières semaines, originaire de l’est de la France, suite à la recommandation d’une de ses amies. Nous abordons très souvent les questions touchant à la iatrogénie médicamenteuse et l’allaitement maternel.

Le plus souvent nous allons rassurer les mères qui ont besoin d’un médicament.

Le corps médical, les pharmaciens, nous l’avons exposé précédemment, insuffisamment formés à l’allaitement maternel, prescrivent trop souvent à tort l’arrêt de l’allaitement, suite à la lecture du Vidal®, ou encore à lecture de la notice du médicament.

Ces sources documentaires sont biaisées par le « principe de précaution ».

Pour qu’une notice assure une compatibilité avec l’allaitement maternel, le fabricant doit mener des études dans le but de prouver de façon positive l’innocuité du médicament pour le nourrisson. Deux facteurs s’opposent à ces études :

1 . le premier est d’ordre économique, une étude très coûteuse qui se chiffre en millions d’euros, l’étude ne sera pas rentable, elle ne sera donc pas menée, donc pas de preuve positive, in fine pas de compatibilité prouvée avec l’allaitement maternel.

2 . le second est lié au faible taux d’allaitement constaté en France, non pas en sortie de maternité, mais à 1 mois. Les populations concernées sont très faibles, le retour d’expérience est aussi par conséquent très faible, les études des industries pharmaceutiques ont encore moins de chance d’être rentables.

Comme aucun médicament n’est réputé compatible avec l’allaitement maternel dans les documents usuels, il est urgent d’informer les pharmaciens, les médecins, qu’il existent plusieurs bases de données fiables : le site du CRAT, e-lactancia, et LactMed, qu’ils peuvent les inclure dans leurs favoris. Ces bases sont renseignées pour l’usage de ces médicaments, et leur éventuelle toxicité pour les nourrissons allaités. C’est un système dit de preuves négatives : il n’a pas été constaté de soucis avec l’utilisation du médicament, il est donc possible de l’utiliser sans trop de crainte.

Le site du CRAT (Centre de Référence sur les Agents Tératogènes ) est une base française documentée par l’Hôpital Armand Trousseau qui répond en fonction des dénominations communes internationales, des noms de marque, des pathologies, et aussi par classe thérapeutique. Cette base permet de trouver des alternatives thérapeutiques en cas d’impossibilité. Elle est également documentée pour la grossesse.

E-lactancia, est une base de données espagnole de qualité qui est bilingue espagnol/anglais. Les molécules répertoriées sont plus nombreuses que dans le CRAT. Les médicaments sont annotés avec 4 catégories de risque, très faible ( vert ), faible ( jaune ), élevé ( orange ), très élevé ( rouge ).

LactMed (Drugs and Lactation Database) est une base de données révisée par des pairs et entièrement référencée des médicaments auxquels les mères qui allaitent peuvent être exposées. Parmi les données incluses figurent les niveaux de médicaments chez les mères et les nourrissons, les effets possibles sur les nourrissons allaités au sein et sur la lactation et les médicaments de substitution à envisager. En anglais mais disponible aussi en tant qu’application sous IOS et Android.

En jargon de pharmacien un cas clinique est un cas de comptoir :

« Mon ophtalmologiste m’a prescrit un arrêt d’allaitement de 48 heures pour une prescription Skiacol®, et ma pharmacienne m’a déconseillée d’allaiter avec ce médicament. Que dois-je faire ? »

Notre réponse :

L’indication est en vue d’une mydriase avant une mesure de réfraction de l’oeil.

En action locale, le risque systémique est amoindri. En effet ce médicament agit au niveau de la cornée. Le CRAT n’est pas documenté. Le principe actif est le Cyclopentolate. E-lactancia nous donne un risque modéré, amoindri par l’utilisation d’un mouchoir appliqué sur le cul de sac conjonctival 2 minutes après l’instillation. LactMed explique que pour un usage unique le Cyclopentolate ophtalmique ne peut pas interferer avec l’allaitement.

En conclusion, un arrêt temporaire d’allaitement prescrit et conseillé à tort, il suffisait de vérifier auprès de sources fiables et reconnues, et de donner un message de prévention.

La suite des autres services de la Pharmacie dans un prochaine article, si vous êtes intéressés merci de m’en informer.

 

Frédéric Roussel

Dr en Pharmacie, specialisé en allaitement maternel

Pharmacie Marceau

Courbevoie (92400)

 

 

Biographie

effer-photo-de-profile

 

Né en 1957 en Alsace, études en Pharmacie jusqu’en 1982. Père de trois enfants, tous allaités, de 23, 28 et 30 ans. S’intéresse à l’allaitement maternel depuis la naissance de ses enfants. Co-auteur de programmes d’éducation thérapeutique de patients dans une optique centrée autour du patient, asthme, surcharge pondérale. Membre de la Cofam depuis 2013, membre de la Leche League depuis 2014, membre des Papallaitants depuis 2015. Anime la page Facebook « Allaitement Maternel 2.0 » dans un but informatif depuis 2012. Création d’une équipe de 4 Docteurs en Pharmacie formés à l’allaitement maternel.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>