Twitter

Abonnez-vous au blog par e-mail

Abonnez-vous au blog par e-mail. Entrez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir des notifications des nouveaux billets par e-mail.

Information et soutien allaitement ICI

Creative Commons License
Papallaitants - Breatsfeeding Dads by Pascal Ghazi is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.
Based on a work at http://papallaitants.fr

L’homme à la mode de chez nous…

 

Alors oui il s’agit la d’une pub pour une boutique de prêt à porter tout au plus me direz vous… mais voilà il y a deux choses qui me chiffonnent fortement dans un premier temps, tout d’abord l’homme est réduit donc à donner à manger à son enfant et deuxièmement le bébé se nourrit donc de lait d’une bouteille industrielle collée de façon à faire le parallèle avec l’allaitement maternel.

 

Dans le cadre du premier point, il s’agit de ce mythe qui a la peau dur qui dit que si un homme, un père ne donne pas le biberon à son enfant alors il n’a aucune façon de créer un lien avec son bébé alors qu’il y a tant de façons pour un père de créer et d’entretenir ce lien. Cela crée un contexte souvent hostile ou du moins défiant vis à vis de l’allaitement qui voit l’homme se mettre en compétition a deux niveaux, avec le sein qui l’empêche de se lier avec son bébé et avec son bébé qui l’empêche d’accéder à ce fameux sein moderne sexualisé. Et dieu sait que l’homme adore la compétition et se met en mode « combat » sans se faire prier.
Ensuite dans ce visuel je retrouve un peu ce que l’on voyait dans certaines communication féministes et que l’on trouve aujourd’hui dans la critique de l’allaitement c’est à dire que le nouvel homme peut être un père tout en gardant une certaine allure. Le costume dénote avec la bouteille collée au scotch sur sa veste. Sinon avant cette nouvelle ère apparemment l’homme devenant père était supposé nourrir son enfant au biberon et en jogging. Tout comme on oppose souvent la mère allaitante et la femme s’habillant disons de façon distinguée qui pour beaucoup est un symbole de sa féminité plus que le fait d’allaiter (allez comprendre).

 

Pour le deuxième point, et bien c’est le cas standard de négligemment faire passer le message que le lait industriel c’est pareil voire mieux que le LM et encore que l’allaitement s’apparente à la position de la source du lait puisque finalement coller du lait en poudre sur sa poitrine et le donner à un bébé = allaiter … cela néglige complètement tout le phénomène d’attachement qui se crée et continue de se mettre en place tout au long de l’allaitement entre la mère et son enfant.
Comme dans le point un cela vient donc nourrir une certaine défiance vis à vis de l’allaitement qui devient totalement interchangeable par du lait artificiel donc aucune raison d’avoir à endurer quelconque inconvénient ou contraint lié à l’allaitement. Le moindre obstacle ou mauvais conseil devient le prétexte pour arrêter.

 

Alors oui, ce n’est qu’une pub pour un magasin de prêt à porter mais elle vient s’ajouter aux mauvais conseils et à l’ignorance du corps médical, au matraquage des marques de laits artificiels et le tout dans une société française deja très averse à l’allaitement.

 

Est ce vraiment nécessaire ? Cette image est assez marquante, elle fera certainement sourire beaucoup de passants mais il ne faut pas négliger le message qu’elle véhicule.

 

Dans une societe malheureuse et déprimée, il est primordial de ne pas négliger l’attachement avec nos bébés qui leur servira de base pour créer la société de demain. Plus cet attachement sera fort et profond via l’allaitement et une éducation bienveillante, incluant le père aussi,  plus on a de chance que la déprime régresse.

 

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>